Vers une association des usagers de l’eau

Lors d’une réunion le 22 novembre 2006, l’atelier citoyen s’empare des questions liées à l’eau, consteste les augmentations imposées par la Lyonnaise des Eaux et évoque la création d’une association d’usagers.




Rappel des faits : pour se mettre en conformité avec les normes européennes en matière de quantité maximale de plomb dans l’eau potable, l’Agglomération du Val d’Orge a décidé, en application du principe de précaution, de remplacer l’ensemble des branchements en plomb existant d’ici fin 2013.
Ces travaux d’un coût estimé à 20 millions d’euros seront confiés à la Lyonnaise des Eaux, fournisseur de 8 des 9 communes de l’Agglo. A cette fin, des avenants ont été passés avec le concessionnaire.
Pour Morsang, ils se traduiront par l’allongement du contrat jusqu’en 2017 et une augmentation de la facture d’eau des usagers (+ 20% sur le prix du m3) sans parler de ce qu’ils supporteront en tant que contribuables puisque l’Agglo prendra en charge 33,33% du coût des travaux.
C’est donc en fait près de 69 % des travaux qui seront supportés par les usagers alors que la Lyonnaise qui réalise des profits considérables sur l’eau ne financera que les 31% restants.
Coup de colère du maire et des élus de la majorité municipale morsaintoise qui ont refusé de voter cet avenant (néanmoins approuvé par le conseil communautaire). « Il est particulièrement regrettable que l’Agglo n’ait pas voulu pousser le débat plus loin avec la Lyonnaise comme nous le lui proposions » insistait Marjolaine Rauze en introduisant le débat. « Regardons ce qui vient de se passer à Bordeaux où la Communauté urbaine vient d’obtenir par une révision du contrat que la Lyonnaise prenne à sa charge 233 millions d’euros de travaux. Pourquoi ne serions nous pas capables d’en obtenir autant ? » s’interrogeait l’élue.« Il est immoral qu’on puisse réaliser de tels bénéfices sur un bien vital comme l’eau. On casse les monopoles publics pour soi-disant instaurer de la concurrence et on tolère des quasi monopoles privés qui fonctionnent dans l’opacité totale ! Il ne faut pas attendre 2017 pour réagir ! ».
Du côté des participants, si personne ne remet en cause le choix de l’Agglo de faire réaliser ces travaux, plusieurs s’étonnent des conditions dans lesquelles cette décision a été prise. « Depuis 30 ans que je paye mes factures d’eau relève un intervenant, j’ai largement payé la rénovation des canalisations et des branchements ». «  Le contrat initial prévoyait bien des travaux d’amélioration du réseau, souligne un autre usager, alors pourquoi était-il nécessaire de négocier un avenant ? ».
«  Oui, des travaux de rénovation étaient bien compris dans le contrat négocié par la ville en 1997, précisait le maire, mais ils n’ont changé que très peu de branchements en plomb alors que les nouvelles normes sont connues depuis 2001 ». Marie-Claire Arasa, directrice de la Maison de la Citoyenneté souligne : « Dans les réunions de quartiers de nombreux citoyens se sont étonnés qu’il n’y ait eu aucune forme d’alerte de la part de l’Agglo, ni aucune tentative pour nous impliquer dans cette réflexion ».
« On ne peut pas accepter de s’embarquer jusqu’en 2017 avec des contrats ficelés de cette manière » indique pour sa part Francis Diener, maire-adjoint chargé de la citoyenneté. « Ne pourrait-on pas envisager que l’Agglo reprenne la distribution de l’eau en régie ? » interroge Michel Neubauer du quartier Cachin qui propose également de créer un groupe de travail sur les questions de l’eau au sein de la maison de l’Environnement. « Il faut créer un service public européen de l’eau » suggère Jean Sanchez du quartier Robespierre. «  Pourquoi ne pas mettre en place une association d’usagers au niveau de la communauté d’agglo ? » propose à son tour Alain Richard.
« Une chose est sûre, il faut se saisir des Comités de quartiers pour compléter l’information des Morsaintois et réfléchir ensemble aux moyens à se donner pour que les usagers puissent exercer leur droit de contrôle sur la délégation de service public. » concluait Marjolaine Rauze.
Affaire à suivre.



« décembre »
L M M J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31


Mairie de Morsang :
Square Alexandre-Christophe
BP 4 - 91390 Morsang-sur-Orge

Tel. : 01 69 25 39 00
Fax : 01 60 16 99 98

Horaires :

Lundi, mardi et vendredi :
8 h 30 - 12 h 00 / 13 h 30 - 18 h 00

Jeudi :
8 h 30 - 12 h 00 / 13 h 30 - 19 h 00 (sauf Etat civil : 18 h 45)

Mercredi et samedi :
8 h 30 - 12 h 00 (sauf Etat civil : 11 h 45)